21-22 octobre 2014 : RENCONTRE AVEC LES FRANÇAIS DE CHARLOTTESVILLE

Le 21 octobre, la journée démarre avec la visite de l’ISC (International School of Charlottesville), qui comporte trois classes d’immersion en français et quatre en espagnol. Nous  y sommes reçus par le Directeur Eric Anderson, qui avait admirablement préparé cette rencontre.photo_merged1

Dans un premier temps, nous avons participé à deux séquences : l’une en moyenne section de maternelle avec Virginie, l’autre en grande section avec Sibylle, et avec Géraldine, assistante des maîtresses pour les deux classes. Nous avons pu constater la qualité pédagogique des enseignantes et la participation active d’enfants épanouis.photo_merged2Dans un deuxième temps, Eric Anderson nous a fait rencontrer une dizaine de parents d’élèves à la terrasse d’un café proche, avec lesquels nous avons échangé sur leur motivation et leurs attentes. Nous avons eu le plaisir de constater la diversité des origines linguistiques de ces parents et de leurs parcours familiaux, ainsi que leur degré d’engagement dans le projet de développement de l’école.

photo5

Nous tenons à saluer l’implication remarquable de Madame Marjorie Hirschi, mère d’élève dans l’élaboration du programme de cette visite.

De retour à l’école, nous avons partagé le temps de la récréation dans le large espace de jeu bien aménagé derrière le bâtiment, ce qui nous a permis d’approfondir la discussion avec les enseignantes, le directeur et Madame Hirschi.

L’ISC loue ses locaux à une Église et cherche à répondre à ses besoins d’espace pour assurer sa mission d’une façon mieux adaptée. Cela peut supposer un déménagement de l’école ou l’ouverture d’un second site à proximité.

Nous avons rencontré Kate, une enseignante de petite section, et ses élèves lors du lunch.

Enfin avons rencontré Madame Amanda Armstrong et Madame Jocelyn Lewis, membres du Board, lors du déjeuner qui a suivi au restaurant Petit Pois, en compagnie d’Eric Anderson et de Madame Hirschi.

Cette visite nous a fortement impressionnés, par la qualité du travail d’équipe entre la direction, le Board, les enseignants et les parents. Nous nous sommes engagés à accompagner et à soutenir le projet de cette école.

En début d’après-midi, nous sommes allés à la rencontre de Vincent Derquenne, restaurateur et copropriétaire de Bizou, qui nous a très chaleureusement accueillis et avec qui nous avons échangé sur son parcours, son installation qu’il a fort bien réussie, et sur la situation en France à travers le filtre de son regard d’expatrié. Nous avons été témoins de sa parfaite connaissance de la situation en France et de son fort attachement au pays, malgré une expatriation qui date d’une vingtaine d’années. A la fin d’une journée bien remplie, nous sommes retournés au restaurant. Nous avons pu y apprécier la qualité de la cuisine offerte.

photo6Nous sommes retournés au restaurant Petit pois et avons rencontré Joseph Scala, associé et “General Manager”, avec lequel nous avons échangé sur le concept même de son établissement et la francité du style de la maison qui s’explique par son parcours familial personnel. Joseph Scala gère également le restaurant Fleurie, dans le même quartier.

photo7Nous nous sommes rendus au Shenandoah Joe Espresso où nous avions invité nos compatriotes à venir nous rencontrer. Ce fut à la fois l’occasion d’échanger sur le nouveau mandat des conseillers consulaires, d’aborder les questions pratiques et personnelles liées à notre situation d’expatriés et d’être informés sur la vie locale, notamment culturelle.

Le 22 octobre, nous avions pris rendez-vous avec le propriétaire du restaurant L’étoile. l’enseigne au nom français n’a pas suffi à assurer la réussite de ce restaurateur.

En début d’après-midi, nous avons été reçus à l’Alliance Française (AF) par Ariane Bailey Hiribarne, Vice-Présidente, et Nathalie David, Directrice, et quelques-uns de ses membres. Une discussion s’est engagée, qui a permis de préciser les raisons de notre visite à Charlottesville et à l’AF.

Nous avons été informés de la situation de l’association qui, installée près du centre ville dans ses propres locaux , offre à la fois des cours de français, aux enfants, adolescents et adultes, ainsi que différentes activités culturelles et récréatives. Les responsables de l’Alliance Française nous ont fait part de leur détermination à élargir son influence.

Cette rencontre nous a permis de mesurer l’importance des réunions d’information organisées par la section de “Français du Monde”. L’une des personnes présentes se souvenait d’une soirée pour laquelle il était venu spécialement à Washington.photo8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *