Déplacements

• L’Ecole Française Internationale de Philadelphie fête ses 25 ans.

Je me suis rendue samedi 25 mars 2017 à la soirée organisée par l’Ecole française internationale de Philadelphie (EFIP) pour fêter ses 25 ans. Celle qui n’est plus “La petite école de Philadelphie” (11 élèves à son début) avait choisi de convier les membres de la communauté scolaire et ses fidèles soutiens dans le superbe cadre du Memorial Hall qui abrite le « “Please Touch Museum” dédié aux enfants.

Pour retracer l’histoire de l’Ecole, souligner l’excellence de l’enseignement qui y est dispensé, rendre hommage à tous ceux qui ont concouru à sa réussite Deborah Willig, Présidente du conseil d’administration s’est d’abord exprimée. Michel Charbonnier, Consul général de France a ensuite rappelé, notamment, comment l’EFIP s’inscrivait dans le réseau de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) et les contributions qui sont faites par gouvernement français pour ses “établissements partenaires”. Enfin, Kathleen Kotchick, chef d’établissement, a rappelé le dynamisme de l’école et exprimé sa confiance en un avenir prometteur.

Ce gala était également l’occasion d’une levée de fonds pour financer des bourses scolaires et des événements.

Enfin, tout avait été prévu pour que cette soirée soit un moment convivial. Une belle réussite.

RENCONTRE avec LES FRANÇAIS de BALTIMORE, le 21 mai 2016

Morgane Rolland, Vice présidente de la section «Français du Monde-ADFE» m’accompagnait.

Baltimore
Ce samedi, rien ne s’y prêtait ni le temps ni le lieu ! Ce fut une belle après-midi d’échanges sur les questions de solidarité, de couverture médicale, de retraite, sur les démarches à faire quand on arrive, de scolarité et sur nos expériences personnelles.

• RENCONTRE avec LES FRANÇAIS de RICHMOND et de NORFOLK, les 9 et 10 mai 2015

Joël Cabot pour «Français du Monde-ADFE» qui a pris une large part à la préparation de ce déplacement et m’a accompagnée à Richmond et à Norfolk. Je le remercie très vivement pour toute son aide et pour le compte-rendu de notre visite.CRViiste Richmond et Norfolk_ Joël copyMerci à Martine, Julie,  Remy de Richmond

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Merci à Nicolas Valcour, Consul honoraire pour sa disponibilité et son aide, à Benoit Valdelievre,  Directeur de l’Alliance Française de Norfolk, à Fanny son épouse, à Justine Smith, un membre très actif
et à Gilles Faure, Directeur de l’école Franco-Américaine de Norfolk (EFAN), pour être venus nous rencontrer alors qu’il s’agissait d’un jour très spécial, celui de la fête des mères.

Norfolk
• RENCONTRE avec LES FRANÇAIS de PHILADELPHIE,
les 23 et 24 avril 2015

Joëlle Azaïs pour «Français du Monde-ADFE» m’accompagnait pour ce déplacement.
• 23 avril 2015
C’est au Talula’s que nous rencontrons Stéphanie, engagée dans l’accueil des nouveaux arrivants et active au sein de la communauté française de Philadelphie. Son blog “la Vie à Philadelphie” (http://philadelphie.canalblog.com) est à recommander à ceux qui sont de passage ou qui s’installent.
Elle nous parle avec passion de sa ville d’adoption. C’est un élément que nous avons noté chez les personnes rencontrées. Philadelphie est très francophile. Les liens entre Philadelphie et la France sont anciens, nombreux et forts.
Nous évoquons ensemble les sujets qui concernent les Français qui s’expatrient comme la retraite, la fiscalité, l’enseignement du français,… Nous remarquons combien nos compatriotes manifestent leur besoin d’être informés.

Stéphanie
Nous nous rendons à Chestnut Hill, dans la proche banlieue de Philadelphie. L’Alliance Française propose chaque mois une activité ouverte à tous ceux qui souhaitent se retrouver autour d’une bonne table pour échanger en français sur des sujets variés.
Lors de ce déjeuner organisé par Madame Suzanne Wofsey au restaurant “The top of the Hill“, nous avons le plaisir de faire la connaissance de Monsieur Pierre Lefebvre qui est sculpteur. De sa dernière œuvre, un buste du général Rochambeau, deux moulages en bronze ont déjà été réalisés. L’un est présenté au nouveau musée de Yorktown et l’autre le sera au nouveau
Museum of the American Revolution à Philadelphie.

Chestnut Hill
Nous avons rendez-vous en périphérie de Philadelphie chez Marine Havel, fondatrice et présidente  de PhilaFLAM. Elle nous reçoit en compagnie de Fanny Lacroix qui en est la trésorière. Elles nous présentent de façon très détaillée l’association qu’elles ont fondée avec l’aide de parents bénévoles. Actuellement, PhilaFLAM accueille 150 élèves, de 4 à 18 ans, répartis sur 5 sites.
L’équipe de direction est particulièrement attentive à la qualité de l’offre éducative, au traitement de ses enseignants et à une bonne coordination entre les équipes des différents sites. L’association bénéficie d’un bon équilibre financier.
Nous remercions Marine Havel et Fanny Lacroix pour leur accueil particulièrement chaleureux, pour l’ensemble des informations pratiques qu’elles ont partagées et de proposer leur aide pour la création d’associations FLAM. Nous faisons le projet de nous revoir lors du colloque FLAM qui est prévu à Washington les 15 et 16 mai 2015.
PhilaFLAM

La journée se termine et nous suivons les recommandations qui nous ont été données : découvrir un authentique restaurant français, “Le chéri”. Le restaurant occupe une partie des locaux du “Philadelphia Art Alliance”, magnifique bâtiment ancien, situé près de Rittenhouse Square, qui sert également de cadre à des expositions d’art. Il s’agit du deuxième restaurant ouvert par La famille Camel déjà propriétaire du “Bibou” dont le succès ne se dément pas au fil des années. Pierre Calmels sert une cuisine raffinée, offre une carte originale.  L’accueil est agréable et le service supervisé par Charlotte Calmels est attentionné et efficace . Comme nous le constaterons, après avoir , ce soir-là, préparé 150 couverts, Pierre Camel ira de table en table saluer ses “invités” , recueillir leurs impressions et s’assurer qu’ils sont satisfaits de leur venue. La réussite de cette famille est un bel exemple de volonté d’entreprendre avec le souci d’offrir le meilleur. Nul doute que cette réussite s’accompagne d’une gestion  rigoureuse.

Le chéri

• 24 avril 2015
Monsieur Michael Scullin, Consul honoraire, nous accueille dans les locaux où il exerce la profession d’avocat et où il reçoit les Français qui font appel à ses services. Très à l’aise en français, il nous présente son parcours, ses engagements qui ont nourri une francophilie affirmée et active. Il siège dans différents conseils d’administration d’organismes liés à la culture française, aux échanges économiques.
Il nous présente ce en quoi consiste sa fonction : informer les Français de Philadelphie, les assister dans leurs démarches admistratives qui sont de son ressort , aider à organiser le déplacement d’officiels, de responsables et de favoriser le développement des activités économiques entre la France et les États-Unis.

Consul honoraire

A la mi-journée, nous rencontrons Madame Martine Chauvet, Directrice de l’AF, ainsi que deux de ses collaboratrices dans ses locaux situés en centre ville.
Elles nous présentent les nombreuses activités qui sont proposées. L’AF est également un centre officiel pour la passation des tests de connaissance du français (TCF). En ce qui concerne les cours de langue, le public auquel ils s’adressent est différent de celui des associations FLAM dont PhilaFLAM. Cette orientation a été renforcée par la Délégation de la Fondation des AF des États-Unis.
Mme Chauvet collabore à l’occasion avec Mme Sarah Diligenti, Directrice de l’AF de Washington qu’elle connaît bien.
À la fin de notre entretien, nous recevons “Philadelphie à la française”, un livre dont l’un des auteurs est membre de l’AF. Une invitation à découvrir sur le terrain les liens qui unissent Philadelphie et la France.

Une réunion publique est prévue à Cynwyd Station Cafe and Tea Room dans le quartier où se trouve l’EFIP. et de nombreuses familles françaises.  Nous avons sous-estimé la densité de la circulation automobile dans et autour de Philadelphie.
Quelques personnes se sont découragées. Je regrette de n’avoir pas pu répondre à toutes les questions qui auraient pu être posées.

Sur le chemin du retour vers le Petit MitronWashington nous nous arrêtons à Narberth pour rendre une courte visite à la pâtisserie Le Petit Mitron, bien implantée dans cette petite ville de Pennsylvanie, créée et tenue par Patrick et Isabelle Rurange. Nous prenons le temps d’échanger avec Isabelle Rurange de leur expérience et de leurs projets.

 

• Réunion annuelle des Consuls généraux et des Conseillers consulaires

Reunion du 13 marsLe 13 mars 2015 à Washington, sous la présidence de l’Ambassadeur Araud, s’est tenue la réunion des Consuls généraux et des Conseillers consulaires des Etats-Unis.
Le député F. Lefebvre et Christophe Bouchard, Directeur des Français à l’étranger et de l’administration consulaire étaient également présents.
Ce fut l’occasion de rappeler les préoccupations et les demandes de nos compatriotes concernant  leur couverture médicale, la prise en compte de leur activité à l’étranger pour leur retraite, l’enseignement du français, et la mise en oeuvre de la la loi FATCA.
Ce fut également l’occasion d’échanges avec Sylvette Nicolini de Chicago et Michèle Oliveres d’Atlanta, Conseillères consulaires ”Français du Monde”.

• RENCONTRE avec LES FRANÇAIS de CHARLOTTESVILLE,
les 21 et 22 octobre 2014

Le 21 octobre, la journée a démarré avec la visite de l’ISC (International School of Charlottesville), qui comporte trois classes d’immersion en français et quatre en espagnol. Nous  y avons été  reçus par le Directeur Eric Anderson, qui avait admirablement préparé cette rencontre.

photo_merged1

Dans un premier temps, nous avons participé à deux séquences : l’une en moyenne section de maternelle avec Virginie, l’autre en grande section avec Sibylle, et avec Géraldine, assistante des maîtresses pour les deux classes. Nous avons pu constater la qualité pédagogique des enseignantes et la participation active d’enfants épanouis.photo_merged2Dans un deuxième temps, Eric Anderson nous a fait rencontrer une dizaine de parents d’élèves à la terrasse d’un café proche, avec lesquels nous avons échangé sur leur motivation et leurs attentes. Nous avons eu le plaisir de constater la diversité des origines linguistiques de ces parents et de leurs parcours familiaux, ainsi que leur degré d’engagement dans le projet de développement de l’école.

photo5

Nous tenons à saluer l’implication remarquable de Madame Marjorie Hirschi, mère d’élève dans l’élaboration du programme de cette visite.

De retour à l’école, nous avons partagé le temps de la récréation dans le large espace de jeu bien aménagé derrière le bâtiment, ce qui nous a permis d’approfondir la discussion avec les enseignantes, le directeur et Madame Hirschi.

L’ISC loue ses locaux à une Église et cherche à répondre à ses besoins d’espace pour assurer sa mission d’une façon mieux adaptée. Cela peut supposer un déménagement de l’école ou l’ouverture d’un second site à proximité.

Nous avons rencontré Kate, une enseignante de petite section, et ses élèves lors du lunch.

Enfin avons rencontré Madame Amanda Armstrong et Madame Jocelyn Lewis, membres du Board, lors du déjeuner qui a suivi au restaurant Petit Pois, en compagnie d’Eric Anderson et de Madame Hirschi.

Cette visite nous a fortement impressionnés, par la qualité du travail d’équipe entre la direction, le Board, les enseignants et les parents. Nous nous sommes engagés à accompagner et à soutenir le projet de cette école.

En début d’après-midi, nous sommes allés à la rencontre de Vincent Derquenne, restaurateur et copropriétaire de Bizou, qui nous a très chaleureusement accueillis . Nous avons échangé sur son parcours, son installation qu’il a fort bien réussie, et sur la situation en France à travers le filtre de son regard d’expatrié. Nous avons été témoins de sa parfaite connaissance de la situation en France et de son fort attachement au pays, malgré une expatriation qui date d’une vingtaine d’années. A la fin d’une journée bien remplie, nous sommes retournés au restaurant. Nous avons pu y apprécier la qualité de la cuisine offerte.

photo6Nous sommes retournés au restaurant Petit pois et avons rencontré Joseph Scala, associé et “General Manager”, avec lequel nous avons échangé sur le concept même de son établissement et la francité du style de la maison qui s’explique par son parcours familial personnel. Joseph Scala gère également le restaurant Fleurie, dans le même quartier.

photo7Nous nous sommes rendus au Shenandoah Joe Espresso où nous avions invité nos compatriotes à venir nous rencontrer. Ce fut à la fois l’occasion d’échanger sur le nouveau mandat des conseillers consulaires, d’aborder les questions pratiques et personnelles liées à notre situation d’expatriés et d’être informés sur la vie locale, notamment culturelle.

Le 22 octobre, nous avions pris rendez-vous avec le propriétaire du restaurant L’étoile. l’enseigne au nom français n’a pas suffi à assurer la réussite de ce restaurateur.

En début d’après-midi, nous avons été reçus à l’Alliance Française (AF) par Ariane Bailey Hiribarne, Vice-Présidente, et Nathalie David, Directrice, et quelques-uns de ses membres. Une discussion s’est engagée, qui a permis de préciser les raisons de notre visite à Charlottesville et à l’AF.

Nous avons été informés de la situation de l’association qui, installée près du centre ville dans ses propres locaux , offre à la fois des cours de français, aux enfants, adolescents et adultes, ainsi que différentes activités culturelles et récréatives. Les responsables de l’Alliance Française nous ont fait part de leur détermination à élargir son influence.

Cette rencontre nous a permis de mesurer l’importance des réunions d’information organisées par la section de “Français du Monde”. L’une des personnes présentes se souvenait d’une soirée pour laquelle il était venu spécialement à Washington!photo8

• RENCONTRE avec LES FRANÇAIS de  PITTSBURGH,
l es 26 et 27 juillet 2014

Morgane Rolland candidate de la liste «Français de Gauche Citoyens et Solidaires» et Joëlle Azaïs pour «Français du Monde-ADFE» participaient à  ce premier déplacement.

Réunion publique à la galerie Christine Fréchard

Photo1

Nous avons été accueillis par Monsieur Jean-Dominique Le Garrec, Consul honoraire et par  Monsieur Jean-Pierre Collet, son prédécesseur au poste de Consul honoraire, fonction qu’il a assurée pendant trente ans. Son engagement demeure très actif au sein de la communauté française de Pittsburgh. Il nous renseigne, au plus près de la réalité, sur la situation de nos concitoyens.

Bénédicte Barlat qui assistait à la réunion nous a présenté le Centre Francophone de Pittsburgh (CFP) dont elle est Directrice. Elle a présenté les raisons qui ont conduit à la création du CFP. Elle  a précisé le rôle de cette association, son influence au sein de la communauté francophone, ses activités. Elle a également évoqué la nouvelle orientation des programmes de l’Alliance française (AF), dont elle fut Directrice, vers un public adulte, américain et francophile et parfois, non francophone.

Cette réunion a donné lieu à des échanges sur des questions générales comme les retraites, la couverture médicale, notamment la carte vitale ainsi que sur  des questions liées à l’éloignement du Consulat et à l’enseignement du français.

Photo 2

Soirée barbecue chez Joseph Youss Kadri, un des membres fondateurs du CFP. Il exerce le métier peu courant de restaurateur-doreur. Nous avons rencontré  des  membres de la communauté francophone. Ce fut l’occasion de partager nos expériences de  Français à l’étranger dans une ambiance simple et chaleureuse.

« L’école du Samedi »

Madame Catherine Benett nous a présenté « L’école du Samedi », projet dans lequel Sonia et Jean-Alban Rathelot se sont investis. « L’école du Samedi » propose des cours de français pour les enfants scolarisés dans le système américain. Cette organisation a obtenu récemment le statut d’association, ce qui devrait faciliter son développement et lui permettre notamment de prétendre à un financement FLAM (Français Langue Maternelle). Cette expérience montre la nécessité de créer au niveau de la circonscription un réseau d’aide et d’échange afin d’aider ces initiatives, de pérenniser les structures qui se mettent en place.

Entrepreneurs & métiers de bouche

« La Gourmandine »

Photo 3

Nous avons rendu visite à « La Gourmandine », une boulangerie-pâtisserie tenue par Fabien et Lisanne Moreau dont un des parents est originaire de Pittsburgh. Ils ont ouvert leur magasin il y a trois ans dans un quartier où se posaient des problèmes de sécurité mais qui est maintenant en voie de « gentrification ». La situation du quartier où le magasin est installé, la qualité des produits, des prix maîtrisés, un accueil avenant ont été autant de facteurs d’une réussite qui augure bien.

Photo 4

« Gaby et &Jules »

Nous nous sommes rendus à la pâtisserie Gaby et Jules. Eric Sibé, manageur, a retracé les débuts de l’entreprise et fait part du projet de développement. Comme nous pourrons le constater à plusieurs reprises, un lien familial américain a été un encouragement et une aide à  tenter l’aventure de ce côté–là de l’Atlantique !

Photo 5

« Bistro Paris 66 »

C’est le seul restaurant français qui soit en activité dans la ville. Son propriétaire Fred Rougier est associé avec David Piquard, chef pâtissier de  «Gaby et Jules».

photo 7

 

Fidèles à nos engagements de campagne, nous viendrons à votre rencontre. Cette visite à Pittsburgh est la première d’une série de déplacements prévus sur l’ensemble de la circonscription.

Monique Curioni 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *